Affaire Théo : le jeune homme est sorti de l’hôpital

Affaire Théo
Crédits : Mounir Belhidaoui

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Théo remercie les personnes qui l’ont soutenu, à la suite de son agression par quatre policiers dans un quartier d’Aulnay-sous-Bois. Une affaire qui a déclenché une vague de mobilisation, à Paris, Aulnay-sous-Bois et Bobigny. 

Deux semaines après avoir été violemment interpellé et blessé à l’anus par des commissaires d’Aulnay-sous-Bois, Théo est sorti de l’hôpital dans la soirée du 16 février. Dans une vidéo qu’il a postée sur Facebook, le jeune homme âgé de 22 ans déclare qu’il « a pu sortir sur ses deux jambes, grâce à Dieu ». L’habitant de la cité des 3 000 d’Aulnay-sous-Bois indique qu’il est rentré en fauteuil roulant, « en très mauvais état », mais qu’il « était heureux d’être parmi les siens », remerciant les gens qui l’ont soutenu.

Vague de mobilisation

« C’est toutes vos visites qui m’ont aidé à tenir debout, tout ce que vous avez fait pour moi, durant cette convalescence qui fait qu’aujourd’hui je suis parmi vous », explique-t-il alors qu’il se trouve aux côtés de sa mère et de sa sœur.  Théo n’est, cependant, pas tout à fait guéri. Il continue sa déclaration en affirmant qu’il aurait « dû rester encore dix jours », mais qu’il « n’a pas pu accepter », ne sachant pas si il « aurait réussi à tenir mentalement ».

Dans cette affaire qui nourrit une vive polémique, notamment au sujet des violences policières, deux mobilisations avaient été organisé pour soutenir le jeune homme. L’une a eu lieu à Ménilmontant et une autre devant le Tribunal de grande instance de Bobigny. Mardi 14 février, une enquête préliminaire a été ouverte. Quatre policiers ont été mis en examen, dont un pour viol.

Respect mag vous propose de découvrir le message du retour de Théo :


Autre article écrit par Mounir Belhidaoui

Education : le monde a encore beaucoup à faire

    Le thème de l’éducation dans le monde reste un enjeu planétaire global....
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *