« Partez d’ici, sales nègres » : le coup de gueule de la rédactrice en chef du magazine Elle

Les deux enfants de Katell Pouliquen, ici de dos, ont été victimes d'une insulte raciste... Leur mère lâche sa colère et son désarroi dans une tribune. Source : Instagram @katell.p
Les deux enfants de Katell Pouliquen, de dos. Source : Instagram @katell.p

Le 12 février, la rédactrice en chef du magazine Elle, Katell Pouliquen, a publié une tribune sur son média. Et c’est une mère en colère qui prend la parole, suite à une insulte raciste lancée à ses deux fils, qui sont métis. En voici quelques extraits. 

C’est en début d’après-midi, le 12 février 2017 que la rédactrice en chef du magazine Elle, Katell Pouliquen, a publié une tribune dénonçant le racisme dont ses deux enfants, métis, ont été victimes. « Bretonne et amoureuse d’une France multiculturelle« , cette dernière s’est pris en pleine figure un « Partez d’ici, sales nègres », lancé par un inconnu. C’était le 10 février 2017.

« Protégés ? On vit dans le 18ème. L’école maternelle est une ZEP qui fonctionne. Emile est ami avec Rayan, Louison, Aboudlaye. La routine. Mes enfants sont chez eux au manège des Abbesses, chez Jacky le boucher, Marie-Rose la libraire… Les rues racontent la France multiculturelle. Celle que j’aime« , écrit-elle deux jours plus tard, avant de revenir sur ce 10 février, à Saint-Brieuc…

« La même semaine »…

Une mère face au racisme dans sa propre région, et à l’incompréhension d’une France qui fait peur. D’ailleurs, la rédactrice en chef du magazine Elle n’hésite pas à rappeler les faits sur une semaine : « La même semaine, Théo se faisait violer par un policier. La même semaine, Luc Poignant, membre du syndicat Unité Police SGP-FO, estimait : « Le mot Bamboula, ça reste encore à peu près convenable ». La même semaine, le magistrat Philippe Bilger tweettait : « On a fait un drame de #bamboula. Me souviens de mes années collège où ce terme était presque affectueux ». La même semaine, Alain Avello, membre du conseil stratégique de campagne de Marine Le Pen, invitait sur Facebook à « essayer la zoophilie » avec Christiane Taubira. »

Un constat affligeant auquel cette maman conclut tout simplement. « 11 février 2017. 70 jours avant la Présidentielle. Quelle lettre écrirai-je à mes fils ? Je suis en colère. Violemment. Obstinément. »


Ecrit par
Autre article écrit par La Rédaction

TOP 3 des infos (peut-être discrètes mais) essentielles

    Chaque semaine, Respect mag revient sur trois infos qui n’ont pas fait...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *