Paris: le 18ème met les femmes à l’honneur

11 Mars, 2013
Par: Ludovic Clerima

Jusqu'au 20 mars, la mairie du 18ème arrondissement de Paris accueille l’exposition participative « 18ème au féminin ». L’occasion pour les habitant(e)s de se dévoiler et de raconter leur quartier. Reportage.

Dans le hall de la mairie, six panneaux centralisent la production d’une cinquantaine d’artistes, hommes et femmes, confirmés ou non, de 9 à 64 ans.

Ici, seule l’intention compte. En trois clichés et une phrase, les citoyens donnent une définition de la féminité dans leur quartier. De l’iPhone au reflex, tous les styles se mélangent.

« Nous avons proposé à la municipalité, avec Olivia Bissiau et Naima Leymarie, qui travaillent à la Mairie, une exposition participative, explique Belka, photographe indépendant, coordinateur et directeur artistique de l'événement. J’ai grandi dans le quartier et je sais que les gens d’ici ont beaucoup de choses à exprimer. Ils véhiculent une vision brute de la féminité dans leur environnement. La Mairie n’a rien censuré.»

Des participants venus de tous horizons

Pour Lucas, 9 ans, le féminin est une mère découverte derrière un buste du vieux Montmartre. D’autres préfèrent fixer la sensualité de Pigalle. Ses néons rouges et jaunes et son célèbre Moulin Rouge. Certains axent leurs travaux sur un salon de coiffure mixte afro-antillais.

« Pour ma part, j’ai voulu raconter l’histoire de deux femmes qui souhaitent avoir un enfant », déclare Lika, photographe professionnelle.

Zoubida, 60 ans, choisi de présenter celles qui partagent son quotidien : « Je n’avais jamais fait de photo auparavant. Cela doit se voir.» Marie, Suzanne et Dolorès se prêtent au jeu pour illustrer son tryptique. Leur point commun ? « Le sourire » indique l’apprenti photographe.

« Durant quatre mois, j’ai organisé sept sessions photo pour ceux qui voulaient apprendre et se perfectionner. Ça allait de l’histoire de la photographie à la technique en passant par la pratique » ajoute Belka.

Une mairie engagée 

Une réussite au vu du nombre de citoyens qui investit le hall pour admirer les clichés. Le public est majoritairement féminin. Daniel Vaillant, maire du 18ème s’en félicite : « Toutes ces personnes sont là pour se retrouver autour d’un évènement original, qui témoigne et participe à ce combat pour l’égalité des sexes, dans les différents quartiers de l’arrondissement. Mais cette lutte, il ne faut pas uniquement l’avoir en tête le 8 mars. C’est une bataille à mener au quotidien.»

La municipalité tient à rappeler son engagement sur la question. « Nous menons de front des actions sociales et culturelles en la matière. L’exposition est un signe fort, mais il faut aussi intervenir concrètement. Quand on s’occupe de mères célibataires à la recherche d’un logement, nous agissons sur le réel. Il faut continuer dans cette voie », rappelle Daniel Vaillant.

Côté symbole, une rue Romy Schneider verra bientôt le jour dans le quartier, suivie d’un espace Nathalie Sarraute, Colette Besson et Rosa Luxembourg. Une série d’initiatives qui feront du 18ème, comme l’énonce un participant, « un millésime de femmes en or. »

> En savoir plus

 

 

Rejoins Respect Mag

Visitez le Facebook de Respect Mag Visitez le Twitter de Respect Mag
Respect Mag - Membre du Groupe SOS Les médias du Groupe SOS Radio Raje Raje sur Facebook Raje sur Twitter UP UP sur Facebook UP sur Twitter