Séminaire international de la diversité: 3 propositions à retenir

18 Juillet, 2011
Par: Lisa Serero

Organisé à l’initiative du think tank République & Diversité, le séminaire a permis de formuler trois recommandations afin de promouvoir la diversité en France.

Veille de 14 juillet à l’Assemblée nationale. Experts, entrepreneurs, personnalités politiques et militants associatifs se succèdent autour des différentes tables rondes consacrées à la représentation des minorités ethniques, des jeunes, des handicapés, des femmes et des LGBT dans la vie civique et politique.

Au programme : projets associatifs, bonnes initiatives des chaînes de télé saluées et coups de gueule pour une diversité, au sens large, qui peine à voir le jour en 2011. « La République n’est plus en capacité de tenir sa promesse d’égalité », a déploré Christophe Caresche, député du XVIIIe arrondissement de Paris, dès les premières minutes du séminaire. Un constat identique dressé par d’autres, comme Claudine Tisserand, présidente par intérim du CRAN : « Les citoyens issus de la diversité ne combattent pas à armes égales. La représentation sociale a du plomb dans l’aile ! ». Suite aux différents échanges, trois propositions concrètes sont retenues:

Un ministère d'Etat consacré à l'égalité et à la diversité

République & Diversité - think tank dédié à la valorisation de toutes les minorités en France - propose la création d’un ministère entièrement dédié à l'égalité et à la diversité. Avec des moyens plus importants que les structures associatives et la possibilité d’établir une politique publique cohérente. "Les questions liées à la diversité et à l'égalité, souvent éparpillées dans plusieurs ministères et auxquelles la priorité est rarement accordée, rencontreront un écho si elles se trouvent rassemblées dans un seul et même organe, assure Ricardo Vita, directeur de la communication du laboratoire d'idées. Ce ministère tiendrait compte, par ailleurs, des 18 critères de diversité comme l’homosexualité par exemple, aujourd’hui délaissée par l’ensemble des ministères".

Un intergroupe parlementaire pour la promotion de l'égalité et de la diversité

Récemment validé par l’Assemblée nationale, ce groupe organisera consultations, auditions et rapports d’expertise sur le sujet. Sa nature permettra d’échapper aux enjeux partisans en rassemblant les députés volontaires de tous bords politiques et évitera ainsi les blocages lors des propositions de lois au sein de l’hémicycle. "Ces projets de lois émaneront également de la société civile puisque tous types d’associations seront consultées lors des séances de travail". Rendez-vous en septembre pour l’ouverture des débats.

Un observatoire international pour la promotion de l'égalité et de la diversité

Cet observatoire constituerait un réservoir d'analyses et d'idées. Il intègrerait en son sein des experts, des universitaires, des figures reconnues du monde associatif. Par sa dimension internationale, il permettrait un échange de bonnes pratiques afin d’adapter à la France certains modèles étrangers. Ses recommandations pourront être adressées à l'intergroupe et au ministère chargés de la promotion de l'égalité et de la diversité.

Au mois de novembre, République & Diversité, présidé par Louis-Georges Tin, enverra un questionnaire aux candidats à la présidentielle afin de recueillir leur position. Un meeting à Bercy suivra pour leur permettre de s’exprimer sur le sujet et de prendre des engagements. Quant à la Marche de la diversité, initialement prévue cette année, elle se tiendra finalement le 14 juillet 2012.
 

 

Rejoins Respect Mag

Visitez le Facebook de Respect Mag Visitez le Twitter de Respect Mag
Respect Mag - Membre du Groupe SOS Les médias du Groupe SOS Radio Raje Raje sur Facebook Raje sur Twitter UP UP sur Facebook UP sur Twitter